Les Libéraux adoptent le revenu de base pour la quatrième fois

Dernière mise à jour : avr. 13


[English version]

Du 8 au 10 avril, les Libéraux fédéraux se sont réunis virtuellement pour voter sur les politiques. Dans un processus transparent et démocratique entamé au printemps dernier et perturbé par la pandémie, la base a réduit des centaines de résolutions à seulement 26, qui sont maintenant incluses dans le programme officiel du parti. Parmi les cinq premières, on trouve deux résolutions en faveur du revenu de base pour la qutrième fois de suite.


En deuxième position, après l'assurance-médicaments :

2— REVENU UNIVERSEL DE BASE POUR LES CANADIENS


Attendu que Le gouvernement du Canada s’est engagé à réduire la pauvreté de 50 % d’ici 2030 grâce à la Stratégie de réduction de la pauvreté;

Attendu que l’économie telle que nous la connaissons change rapidement : l’intelligence artificielle et l’automatisation accentueront la précarité du travail et créeront une nouvelle normalité où la plupart des gens devront changer de carrière plusieurs fois pendant leur vie active;

Attendu que les Canadiens à revenus faibles ou modestes sont les plus susceptibles de connaître des bouleversements dans leur carrière à cause de l’automatisation due à l’intelligence artificielle, selon un rapport publié par le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA);


Attendu qu’il existe des preuves selon lesquelles les personnes qui bénéficient d’un revenu universel de base sont plus susceptibles de reprendre leurs études ou d’ouvrir une petite entreprise;


Attendu que le revenu universel de base réduit la bureaucratie : lorsque la couverture est inconditionnelle, il est beaucoup plus simple de déterminer les personnes qui sont admissibles et le coût de la gestion des prestations s’en trouve grandement réduit;

Attendu que 8,7 % des Canadiens vivent sous le seuil de pauvreté, que la part des Canadiens figurant dans les 40 % les plus pauvres est de 20 %, et que le revenu universel de base veillera à ce que les communautés à risque (y compris les peuples autochtones) se sentent financièrement en sécurité;

Attendu que le revenu universel de base augmenterait le pouvoir de négociation des travailleurs puisqu’un revenu inconditionnel garanti fournit un levier pour refuser les salaires de misère et les conditions de travail dégradantes.


Il est résolu que, par le biais d’un processus de consultation intersectionnelle avec des intervenants et les partis politiques, le gouvernement du Canada instaure un revenu universel de base pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes.

Il est en outre résolu que, compte tenu du succès qu’a connu le programme de la PCU, un revenu universel de base aiderait les aînés et les Canadiens à faible revenu à maintenir un niveau de vie adéquat, quelle que soit leur situation professionnelle. Jeunes libéraux du Canada Parti libéral du Canada (Ontario)


Et en 5ème position :


5 — REVENU DE BASE CANADIEN : REPENSER L’AVENIR DU CANADA

Attendu que la COVID-19 a révélé de graves lacunes dans les mesures de sécurité sociale fédérales et provinciales;

Attendu que la stabilité économique est essentielle à l’égalité des chances et à la dignité, et que la Déclaration universelle des droits de l’homme affirme que « toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille »;


Attendu que le revenu est un facteur social déterminant en matière de santé, mais que le travail précaire est une préoccupation croissante et que des millions de Canadiens vivent encore dans la pauvreté, ce qui coûte cher à notre société;

Attendu qu’un revenu de base permettrait de garantir le pouvoir d’achat d’un ménage, de lutter contre la stigmatisation associée à l’accès à l’aide sociale et de faire en sorte que les Canadiens soient mieux placés pour établir leurs besoins immédiats;


Attendu qu’un revenu de base simplifierait les demandes de prestations pour les Canadiens dans le besoin, permettrait la fusion de programmes gouvernementaux et réduirait les coûts administratifs pour le gouvernement;

Attendu que la Prestation canadienne d’urgence, un programme progressif et de transformation qui a aidé 8,8 millions de Canadiens, s’est avérée à la fois efficace et populaire;


Attendu que les mesures de sécurité sociale actuelles du Canada comprennent déjà un revenu de base, y compris pour les aînés et les familles avec enfants, et que plusieurs expériences en matière de revenu de base ont obtenu des résultats positifs et ont démenti certaines préoccupations de la population active.


Il est résolu que le Parti libéral du Canada exhorte le gouvernement du Canada à:

1. effectuer une analyse coûts-avantages du revenu de base, y compris des examens de projets de revenu de base et des études menées par des spécialistes en la matière;

2. explorer la rationalisation des mesures fédérales actuelles de soutien du revenu tout en maintenant celles qui répondent à des besoins distincts, en s’adaptant aux différences régionales et en cernant de nouvelles sources de revenus;

3. collaborer avec les provinces, les territoires ainsi que les Premières Nations, les Métis et les Inuits à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un revenu de base garanti.


Commandité par:

CAL – Commission des aînés libéraux,

Caucus


Comme ce fut le cas pour la plupart des 26 résolutions, la proposition classée deuxième a survécu à l'ensemble du processus de filtrage, qui a éliminé 16 résolutions. La cinquième a fait l'objet d'une procédure accélérée. Au cours de la phase de go-no-go, numéro deux à passé avec 77% de oui et numéro cinq avec 85%... Les gens sont prudents.

Pour la dernière phase, chacun avait 15 votes à distribuer selon son gré. J'ai mis tous mes jetons sur le numéro deux. Je soupçonne que la plupart des gens qui soutiennent le revenu de base le soutiennent fortement.


Malheureusement, les sceptiques ont tendance à voter non par défaut et le seul Libéral qui compte vraiment est un sceptique.


Une critique incisive de tout cet exercice se trouve ici.

67 vues0 commentaire